CONFÉRENCES

Comment les projets culturels peuvent-ils s’insérer dans une Politique publique d’urbanisme en lien avec les acteurs de l’immobilier ?

Quel avenir pour les concerts / festivals grands formats à l’ère post-COVID ?

[9h30-11h]

[11h30-13h00]

► Comment les acteurs culturels peuvent-ils être davantage sollicités pour co-construire de nouveaux projets d’urbanisme, en collaboration avec des acteurs non culturels (réemploi, agriculture urbaine...) ? Quels intérêts communs peuvent se dessiner pour les collectivités territoriales et les promoteurs immobiliers ?

► Les grandes jauges à plus de 1000 personnes pourront-elles reprendre ? et si oui comment et sous quelles conditions ?

🎤 Animé par Jérôme Laupies (Mediatone) & Harout Mekhsian (Cité créative Coblod)

🎤 Animé par Ludivine Ducrot (Grand Bureau)

Intervenant.es : Nathalie Perrin-Gilbert (Ville de Lyon, Adjointe à la Culture), Cédric Van Styvendael (Villeurbanne, Maire - Metropole, VP Culture), Orbiane Wolff (Superposition), Béatrice AUBERT (Responsable du pôle valorisation et logement / SNCF Immobilier), Anne Sophie Courbière (Responsable Développement locatif et Valorisation transitoire / SNCF Immobilier)

Intervenant.es : Thierry Pilat (Halle Tony Garnier), Julien Pommier (Eldorado), Eric Bellamy (Yuma Productions), Sylvain N’guyen (Le Périscope)

Les projets d’urbanisme, transitoire ou non, se tournent de plus en plus vers de la mutualisation et de l’hybridation, faisant la part belle au secteur de l’entreprenariat privé, de l’ESS (économie sociale et solidaire) et tentant des regroupements inédits et profitables. Bien que souvent envisagée, la collaboration avec la sphère culturelle, à la fois flexible et en demande, n’est pas toujours une évidence. Nous tenterons d’analyser les raisons de ces relations complexes et ferons le point sur les projets en cours grâce à la présence de collectivités et de représentants de la sphère immobilière et foncière.

Un intérêt particulier sera porté aux projets de recyclerie et ressourcerie en cours sur le territoire, en particulier celui initié par la Métropole.

Alors que le bout du tunnel semble se dessiner, avec une crise qui remet en question les grands rassemblements, beaucoup d’interrogations restent en suspens. Comment les organisateurs de festivals, les directions de lieux de grande taille et les producteurs travaillent à la reprise ? Nouveaux formats d’accueil des publics, nouvelles propositions artistiques, besoin d’aménagement des lieux, nous interrogerons les changements et les adaptations à venir. 

ATELIERS

Quels enjeux et quelles étapes dans la confection d’un événement culturel en ligne ?

Les métiers de la musique, comment ça marche?

Violences sexistes et sexuelles dans les structures culturelles

[14h00-15h30]

[14h00 - 17h30]

[16h00 - 17h30]

► En live streaming ou en replay ? Comment sensibiliser un public habitué au live ? Comment monter un budget et quelles sont les aides existantes ? Nous tenterons de répondre aux nombreuses questions liées à l’élaboration d’un événement culturel digitalisé !

► Aspirant.es artistes, technicien.nes, administrateur.ices, programmateur.ices, quelles que soient vos envies professionnelles, nous avons les réponses à vos questions !

► Quels outils et formations pour lutter contre les violences sexistes et sexuelles au sein des structures culturelles ?

🎤 Animé par Eric Fillion (Mediatone) et Lola Duraffourg (Grand Bureau)

🎤 Animé par Domitille Vincent (Mediatone) et Claudia Courtial (Grand Bureau)

🎤 Animé par Samuel Ferreira (Grand Bureau) et Lucile Joullié (Mediatone)

Intervenant.es : Yann Mottin (Neon / PLF), Marilou Andrieu (Le Fil, responsable de la communication et des relations publiques), Anne Emmanuelle Kahn (maître de conférences en droit privé spécialisée en droit de la propriété intellectuelle)

Intervenant.es : Domitille Raveau (Consentis)

Depuis un an, le livestream s’est popularisé auprès des structures culturelles. Seule alternative pour pallier la fermeture des lieux, il s’est imposé comme un moyen de diversifier les modes de diffusion et de promotion artistique, par des usages et formes multiples. De nombreuses structures culturelles, prestataires techniques et boîtes de production audiovisuelles se sont essayés, souvent main dans la main, à l’exercice délicat de proposer des événements en ligne. Nous traiterons lors de cet atelier des différents enjeux (techniques, juridiques, budgétaires, éditoriaux, marketing) de ce type de propositions et analyserons les étapes importantes de leur mise en œuvre.

Partie 1: Cartographie de l’écosystème de la musique: nous vous présenterons les différents corps de métier et les liens qui existent entre chacun d’eux; les chaînes d’organisation d’un évènement, de la production d’un album, pour vous aider à y voir plus clair!

 

Partie 2: Rencontres privilégiées avec des professionnel.les: une fois que vous aurez tout compris comment ça marche, des professionnel.les seront présent.es pour répondre à vos questions, vous aider à préciser votre projet et à définir les actions à mettre en œuvre  pour atteindre vos objectifs.

En tant que professionnel.les de la culture, il est impératif de se former sur les questions de violences sexistes et sexuelles au sein de nos structures afin de créer des espaces bienveillants qui nous permettront d’accompagner les équipes et nos publics.        

 

1. Les violences sexistes propres à l’espace de travail dans le secteur culturel

2. Les métiers de la culture et le quotidien : des espaces souvent festifs avec des problématiques propres

3. Les violences sexistes dans les milieux festifs : comment soutenir et accompagner nos publics ? 

INFOS PRATIQUES

LIEU

LE TRANSBORDEUR

DATE

2 JUIN 2021

HORAIRES

9H30 — 17H30

INSCRIPTIONS

ÉVÉNEMENT GRATUIT, INSCRIPTION OBLIGATOIRE